Suzane a fait Danser l’Aéronef

Suzane a fait Danser l’Aéronef

Après avoir fêté les 1 mois de son dernier album Caméo le 4 décembre 2022, la chanteuse Suzane s’est produite à Lille, dans la salle quasi comble de l’Aéronef, le 7 décembre 2022.

Les lumières s’éteignent mais le rideau reste fermé. Puis, la voix de Suzane et les paroles de sa chanson Caméo transpercent l’épaisse couche de velours. Quelques silences, puis le rideau s’ouvre sur Suzane, qui se tient derrière un micro, prête à embarquer la salle en voyage.

Un voyage

Ce concert a été l’occasion pour le public de voyager. Avec ses mélodies mêlant électro et pop française, Suzane a emmené la salle au Costa Rica avec sa chanson Pura Vida, avant de partir pour la méditerranée avec Vista Sul Mare, dans laquelle elle a promis un « tout de la terre » et « l’idylle comme dans un film d’auteur » à « l’amour de sa vie », qui a été un grand d’émotion pour son public. Moment d’émotion prolongé lorsque Suzane a interprété Krishna, chanson hommage à son premier patron, qui a fui la guerre au Sri Lanka pour venir s’installer en France.

Elle nous a également emmené au pays du plaisir, avec Clit is Good qui est une ôde au plaisir vulvaire, et dont le clip a été censuré par Youtube 4 jours après qu’elle l’ait posté. La foule a prouvé que la plateforme avait eu tort, en chantant la chanson tel un hymne, en parfaite harmonie avec Suzane.

Pendant 24h, en duo avec Grand Corps Malade, les deux artistes nous ont emmenés dans la contrée qu’ils aimeraient découvrir : le genre opposé. Après cela, cette fois-ci le temps d’une chanson, Suzane nous a embarqué avec elle pour un Road Movie « sur une chanson groovy ».

Apogée rime avec avec son titre Danser, sur laquelle tout l’Aéronef a « dansé dansé dansé » une chorégraphie concoctée par Suzane, qui est descendue de la scène pour danser avec son public, un projecteur l’illuminant tel « la lumière au milieu de la noche » pour continuer à en mettre plein les yeux à ses fans avec son « mouvent chaloupé ».

En plus de nous offrir un show époustouflant et dynamique, elle nous a offert un Ticket pour la Lune vers la fin de son concert, avant de faire redescendre l’Aéronef sur Terre en douceur par une chanson très personnelle, Océane avec sa mélodie apaisante et envoûtante.

Des textes engagés

Suzane a choisi la musique pour parler de luttes qui lui tiennent à cœur : le féminisme, la paix, l’écologie ou l’acceptation de soi par exemple. L’universalité de ses paroles, pourtant si personnelles ne les rend que plus impactantes. La preuve : ses paroles sont connues par cœur par les fans, qui les ont reprises avec ferveur ce soir-là. Cette ferveur s’est également ressentie avec l’ambiance bouillante de l’Aéronef, qui en a fait déduire à Suzane qu’à Lille, « il fait froid, mais c’est parce que toute la chaleur est ici ».

La chanteuse amplifie la portée de son message grâce à son énergie et aux mouvements de danse qu’elle vient ajouter à ses textes engagés. Ces derniers sont d’ailleurs repris en cœur, porté par un sentiment de révolte commune contre le sexiste, le harcèlement sexiste avec SLT (que le public a chanté en cœur avec le poing levé) par exemple, l’inaction climatique avec Il est où le SAV ou bien l’homophobie avec P’tit Gars, pendant laquelle une multitude de drapeaux arc-en-ciels a été brandie par les fans.

La chanteuse a également amené avec elle l’espoir, qu’elle a diffusé à l’aide des enceintes, mis principalement avec sa chanson Génération Désenchantée.  Ce message d’espoir et l’engagement activiste de la chanteuse la rapproche de son public, ce qui a crée une ambiance chaleureuse et intimiste, certes renforcée par le cadre restreint de la salle, mais surtout grâce au lien que la chanteuse à réussi à tisser très vite avec son public.

Un public ravi

A la fin du concert, l’ambiance était chaleureuse. Les fans, de toutes les générations, que la chanteuse a réussi à fédérer autour de sa musique, discutaient entre eux, et leurs avis étaient unanimes : ils ont adoré le concert.

« Le mix entre les deux albums était parfait » nous confie Julie, venue avec son amie Mimi qui « l’(ici Suzane) avait déjà vu à Valenciennes ». Nathalie, 54 ans, et son mari sont toujours aussi ravis, même si c’est « la troisième fois qu’[ils viennent] la voir ».

 Ce n’était pas non plus la première fois que Nino, 11 ans, allait voir la chanteuse en concert avec sa maman. Le jeune fan, enjoué, a trouvé que « [le concert] était bien, y’avait une bonne ambiance »

Cyril est également sorti du concert les étoiles dans les yeux, et ne tarit pas d’éloges : « C’était énorme comme d’habitude, fidèle à elle-même, toujours la pêche sur scène, en un refrain elle emmène le public avec elle, c’était génial », et il espère « vite qu’elle réannonce une date à Lille ».

Clémence Gellis 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *