La pub et le féminisme ou l’art d’être à côté de la plaque

La pub et le féminisme ou l’art d’être à côté de la plaque

Dessin : Enora Marivin

La voix des femmes se fait de plus en plus entendre, du moins en occident, et ces voix revendiquent des droits et une vision plus réaliste de la femme, sans stéréotypes. Ces revendications sont nommées comme féministe. Certain.e.s pensent qu’il s’agit de placer la femme au-dessus de l’homme hors il s’agit simplement d’une demande d’égalité entre les hommes et les femmes, et d’une envie de ne pas mettre tel ou tel sexe dans des « cases ».

Ces revendications, de nombreuses publicités s’en emparent, cherchant ainsi à toucher ce public revendicateur. Mais ces pubs, sous couvert d’une image dite « féministe » sont maladroites et parfois restent même très misogynes. C’est le cas de la pub pour un produit d’épilation de la marque de Veet*, celle-ci prône l’intolérance du body-hair shaming (la moquerie des poils) en mettant en scène des jeunes filles censées être poilu (car ils ont tout de même pris des actrices rasées) qui sont complexées par leurs poils. Celle-ci tient donc un discours de tolérance face à la pilosité, mais quelques secondes plus tard, elle explique que « c’est à toi de décider quand tu veux faire disparaître tes poils » et propose des solutions pour accompagner les jeunes filles dans cette démarche. Elle tient alors ici un discours totalement hypocrite, paradoxale, misogyne et stéréotypé, qui veut que les femmes n’aient pas de poils (ce qui est insensé, car naturellement elles en ont), à l’inverse de faire disparaître le body-hair shaming, cette pub comme bien d’autres ne fait que le renforcer, et renforcer l’image de la femme stéréotypée.

On retrouve cette utilisation du féminisme dans toutes les pubs Always*, qui montrent les stéréotypes donnés par les médias sur les femmes et l’envie de combattre ces stéréotypes par les personnes interrogée. Sauf que les personnes interrogées sont des actrices, et que même si l’envie de combattre ces stéréotypes et l’acceptation du fait qu’ils existent est un point positif, ces pubs restent maladroites, présentant une victimisation de la femme. Les stéréotypes sont principalement diffusés par les médias, et la solution pour les estomper, serait simplement de représenter les femmes et les hommes dans leurs réalité tout entière, que ce soit dans les pubs, les films, les séries, il serait bienvenue de voir des hommes très sensible, pas musclés, des femmes poilu, sans maquillage, des hommes maquillés, créatifs, doux, des femmes robustes et hautes placées.

C’est ce qu’on appelle le paradigme de la télévision, toutes ces représentations qui donne une image censée être réel du monde et qui influencent consciemment ou inconsciemment les spectateurs. Voilà ce que serait une publicité réellement féministe, une publicité qui met les femmes et les hommes, tous les genres tous les sexes, sur un même pied d’égalité, sans distinction, car nous naissons semblables, la seule différence c’est que certains ont un vagin et d’autres non, ça ne doit en aucun cas changer notre comportement, et c’est cette absence de différence qu’une publicité doit montrer, sans discours, sans interview, seulement rester sur des histoires fictionnelle, avec des personnages plus représentatifs de la réalité que jamais.

https://www.youtube.com/watch?v=zRhMXjimCtY

*https://www.youtube.com/watch?v=3Fgo10oN3P0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *