La grève pour le climat (5/5) : vue de Paris

La grève pour le climat (5/5) : vue de Paris

Il est 11h30 ce vendredi 15 mars quand je sors du RER, arrêt Luxembourg, pour me rendre au départ de la manifestation pour le climat, organisée en cette journée de grève et de rassemblement face à l’inaction du gouvernement sur la cause environnementale.

©2019-Ulysse Logéat

11h30 et déjà un train rempli de jeunes, venus de tout Paris vers le point de rassemblement prévu en face du Panthéon. L’image est impressionnante, plusieurs centaines de lycéens, collégiens, étudiants, sortent simultanément sur le quai, criant déjà leurs slogans, marchant tous d’un pas décidé vers le lieu de rassemblement. Tous motivés par cet engouement général, motivés à faire entendre leurs voix tout au long de l’après-midi.

©2019-Ulysse Logéat

Sortis à l’air libre, et déjà les pancartes se lèvent, les jeunes courent, crient, la musique se met en route, une ambiance somme toute plutôt bon enfant comparé à la gravité de la situation.

La foule se regroupe face au Panthéon, la scène est impressionnante est surtout plutôt nouvelle pour la plupart de ces jeunes souvent peu habitués aux manifestations.

Je vous présente ici une immersion dans cette manifestation pour le climat, par les jeunes, je me tais et vous laisse avec ces quelques photos, bien représentatives de la créativité de la jeunesse française, de sa détermination, en espérant que vous comprendrez bien l’urgence d’agir vite face à la cause climatique.

©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat
©2019-Ulysse Logéat

La manifestation a fini son trajet à l’esplanade des invalides, aucun heurt n’ont été à déplorer, une manifestation calme, avec des slogans concrets et précis, et surtout une mobilisation impressionnante ! Au moins 40 000 personnes dans la rue ce jour, là, les invalides étaient noires de monde.

Maintenant que le mouvement est lancé, il faut espérer qu’il ne s’essoufflera pas, et surtout qu’il sera entendu par les politiques du monde entier. La jeunesse veut faire changer les choses et elle le montre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *