La grève pour le climat (1/5) : vue de Marseille

La grève pour le climat (1/5) : vue de Marseille

Il est treize heures, ma voiture se gare parking Charles De Gaulle, à Marseille. Je sors du parking et me dirige vers le Vieux Port. Nous nous étions donné rendez vous sous l’ombrière . Beaucoup d’entre eux y sont déjà. Le matin même, ils s’y étaient rendu afin d’organiser et participer à des ateliers de sensibilisation autour du climat : fabrication de pancartes, pique nique zéro-déchets, … Je me mêle à la foule, des artistes jouent au milieu. Il est maintenant treize heures trente. L’ensemble de la foule se dirigent vers la mairie, à quelques mètres de notre point de rendez-vous. Nous restons sur place quelques minutes. Les premiers slogans sont lancés : « Et un, et deux, et trois degrés, c’est un crime, contre l’humanité », « On est plus chaud, plus chaud que le climat », des classiques simples et efficaces.

Nous reprenons notre marche, et j’observe les nombreuses pancartes fabriquées le matin même, certaines me font d’ailleurs beaucoup rire, beaucoup d’entre elles font référence au pastis.

Ainsi, nous nous dirigerons vers le Quai du port, vers le Quai des Belges, débouchons sur la Canebière avant de poursuivre, Rue de Rome, Rue de Montgrand, puis arrivons à notre point d’arrivée place Félix Baret, en face de la Préfecture.

Durant tout le trajet, l’ambiance est bon enfant, beaucoup de personnes applaudissent le cortège, même si certains nous observent comme des bêtes sauvages : « mais qui sont tous ces jeunes qui sèchent les cours ? ». Entre la mairie et le Quai du port, une vieille dame nous applaudit du haut de son balcon en souriant, beaucoup de personnes lui scandent de descendre avec nous.

A notre point d’arrivée, je reste quelques minutes, j’observe le soleil. C’était une bonne après-midi. Même si nous étions tous réunis, tous à Marseille, et tous à travers le monde pour une raison tragique, l’ambiance était conviviale. Ainsi, comme pour toutes les manifestations pour le climat, Marseille prévoit de se réunir tous les vendredis pour manifester contre le climat et contre l’inaction du gouvernement face à ce problème majeur de notre siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *