Edito #3 : Algérie, le ras le bol du régime à base de légume.

Edito #3 : Algérie, le ras le bol du régime à base de légume.

photo : Wikipédia (datant de 2012)

Quand on parle du président algérien Abdelaziz Bouteflika, on pourrait croire à une mauvaise blague qui a un peu trop duré. Pourtant non, le 10 février dernier il a été annoncé que l’homme, victime d’un AVC en 2013 et dont l’état de santé est aussi préoccupant que l’avenir de la planète ou du dernier cheveu propre de Michel Houellebecq allait se représenter pour un cinquième mandat, lors des prochaines élections présidentielles qui auront lieu le 18 avril prochain.

L’homme s’accroche au pouvoir (c’est une image car il est certainement difficile pour lui de s’accrocher à quoi que ce soit) depuis déjà 20 ans, en ayant toujours réussi à contenir les contestations populaires.

Pourtant, ce week-end, un journal d’Alger a titré « les Algériens ont brisé le mur de la peur », symbole d’une réelle contestation qui semble émerger. Comme si enfin une colère et une indignation se faisait entendre, comme si enfin il était temps pour ce pays d’arrêter d’être dirigé par un homme alité depuis presque deux ans et dont la vivacité, proche de celle d’une huître sous lexomil ferait passer Doc Gyneco pour un mec un peu trop speed.

Enfin bref, si je ne suis pas un grand spécialiste de la question algérienne, je voulais simplement souligner ici l’absurdité de notre monde où encore beaucoup trop de pays sont dirigés par tout ce que notre planète a pu faire de pire (voilà cette phrase ultra cliché façon Miss France vous a été offerte pas mon humble personne).

Enfin, dans notre société actuelle où avec émergence du veganisme et du végétarisme on tend à remplacer dans nos assiettes la viande par les légumes, il serait temps que le pouvoir algérien fasse l’inverse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *