EDITO #0 : La Ruche est née, vive La Ruche !

EDITO #0 : La Ruche est née, vive La Ruche !

Ça y est, nous sommes là ! Prêts à retourner tout l’internet mondial avec nos articles et nos reportages. Mais « nous » c’est qui ? « Nous », c’est La Ruche, un média jeune et indépendant, composé d’une vingtaine de rédacteurs ou encore photographes, venant de la France entière (enfin sauf les départements du type Gers ou Mayenne, où le mot « Wi-Fi » est tabou). Nous sommes également tous des jeunes de moins de 25 ans, militants pour une meilleure considération et représentation de la jeunesse dans les médias « classiques » (parce que OK, Charles Consigny est jeune mais bon, quand on l’entend parler, on a immédiatement envie de lui offrir un pull Damart ou un Mon Chérie).

Notre ligne éditoriale se voudra humaniste et progressiste, donc autant dire que les articles intitulés « Eric Ciotti, l’Homme qu’il manquait à la République » ou encore « Christine Boutin : une chance pour la patrie » risquent de se compter sur les doigts de la main de Philippe Croizon.

En ce qui concerne les plateformes sur lesquelles retrouver nos contenus, nous avons un site internet (www.laruche-media.fr), une chaîne YouTube sur laquelle sera ajouté du contenu très rapidement (ou pas très rapidement… mais en tout cas il y aura du contenu un jour ou l’autre). Enfin, pour être en phase avec notre époque, nous serons présents sur Facebook et Twitter (en même temps pas le choix…même Charles Consigny y est).

En tout cas ce qui est sûr, c’est que La Ruche fera évidemment office de bombe dans le paysage médiatique français. Nous y serons en quelque sorte une œuvre dard (j’ai longtemps cherché un jeu de mot avec Didier Bourdon mais il n’est jamais venu).

Bon en vrai, on va rester modeste, on ne révolutionnera certainement rien et notre influence sur les français sera certainement aussi forte que celle de Jean-Vincent Placé. Mais bon on est là pour ouvrir des débats et vous intéresser à certains sujets, mais surtout se faire kiffer, vous faire kiffer. Et si notre audience ne se résumera qu’à nos parents et nos grands-parents qui nous liront par politesse en trouvant ça génial, ça sera déjà pas mal. Enfin bref, bienvenue à vous, bienvenue à nous, vive la jeunesse et vive la liberté !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *